Maladies du chat : savoir reconnaître les symptômes

Il peut être très utile de savoir reconnaître les maladies du chat. En effet, une bonne connaissance des symptômes peut favoriser une prise en charge rapide qui pourra être déterminante pour la santé de votre chat. Quelles sont les maladies courantes de nos amis félins ? Comment les reconnaître ? Voici quatre des pathologies les plus courantes.

les maladies chas les plus fréquentes

Le typhus ou panleucopénie féline

Le typhus est une maladie virale très grave, voire mortelle. Elle est due à un virus qui détériore les globules blancs de l’animal et qui affaiblit son système immunitaire. Il peut toucher le chat à tout âge. Fièvre, perte d’appétit, vomissements, diarrhées hémorragiques, grosse fatigue, déshydratation, sont les principaux signaux d’alarme de cette maladie. Notez qu’il s’agit d’une maladie contagieuse. Un traitement antibiotique est prescrit pour cette pathologie. La vaccination est efficace pour prévenir le typhus. Elle est offerte à l’âge de 8 et 12 semaines du chat, avec des rappels tous les 1 à 3 ans.

La leucose féline ou sida du chat

Encore une maladie contagieuse, la leucose féline est en quelque sorte le sida chez le chat. Le virus porteur de la maladie est présent dans la salive, l’urine, le sang, les vomissements et le sang de l’animal infecté. La présence du virus dans l’organisme entraîne une baisse des défenses immunitaires de l’animal. La leucose féline s’extériorise parfois par de la fièvre, par des inflammations telles que les otites, uvéites, gingivites, stomatites, par des diarrhées chroniques, par l’amaigrissement de l’animal, par des problèmes respiratoires, par une grosse fatigue entraînant la mort de l’animal. Aucun traitement n’existe à ce jour contre le virus du sida félin. L’animal peut tout de même profiter de soins visant à améliorer son confort et à le protéger des maladies pouvant profiter de l’affaiblissement de son système immunitaire. Le sida est incurable, mais il est possible de le prévenir en vaccinant le chat.

Le Coryza ou grippe du chat

La grippe du chat touche essentiellement les chatons, mais peut également attaquer les chats adultes. On la reconnait le plus souvent par des écoulements des yeux et du nez, des éternuements et de la fièvre. Dans des cas plus graves, elle peut se manifester par une ulcération buccale et des difficultés pulmonaires. Rappelons que cette maladie est hautement contagieuse. Si la grippe devient répétitive, elle ne peut être vaincue que par des antibiotiques. La vaccination dès le plus jeune âge de l’animal est le seul moyen de prévenir le coryza, souvent classé parmi les maladies les plus fréquentes du chat.

vacciner son chat

Les endoparasites du chat

Les endoparasites sont des parasites qui logent dans l’intestin grêle du chat. Ils sont à l’origine de plusieurs maladies fréquentes chez le chat. On peut citer parmi les plus dangereux de ces parasites, les ascaris et les ténias. Ronds, longs et fins, les vers appelés ascaris sont responsables de la maladie appelée ascaridiose. Celle-ci se manifeste par un retard de croissance chez le chaton, un ballonnement du ventre et un amaigrissement. Court et plat, le ténia peut également causer une maladie grave chez le chat. Un animal qui souffre de ténias peut extérioriser sa maladie par des diarrhées, un manque d’appétit et des vomissements. La meilleure façon de prévenir et de traiter les endoparasites consiste à vermifuger son chat, deux à quatre fois par an.

Si la plupart des chats ne connaîtront jamais de leur vie ce genre de maladies (et tant mieux !), il est important de rester vigilant et d’être attentif au comportement de votre chat. Inutile tout de même de ramener votre chat à votre vétérinaire au moindre miaulement ! A vous de trouver le juste milieu. En fait, soyez aussi prévénant.e avec votre chat que vous le seriez avec un membre de votre famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.