La gastrite chez le chat

Qu’est-ce que la gastrite ?

La gastrite est un terme scientifique qui désigne l’inflammation de l’estomac. C’est rarement un diagnostic final en soi. Les signes typiques sont les vomissements, souvent associés à une altération de l’appétit et à la léthargie. La gastrite chez le chat peut survenir soudainement (aiguë), ce qui peut être auto-limitatif, ou il peut s’agir d’une maladie de longue date (chronique), pour laquelle le diagnostic et le traitement sont essentiels pour résoudre le problème. La gastrite est souvent le résultat de la consommation d’aliments avariés ou d’une autre maladie dans le corps du félin.

la gastrite chez le chat

Symptômes de gastrite chez le chat 

Le vomissement est le signe le plus fréquent de gastrite. Mais comme l’affection est souvent le résultat d’un problème de santé sous-jacent, il peut y avoir d’autres symptômes découlant du problème primaire. Il s’agit notamment de :

  • Vomissements, qui peuvent être intermittents et peuvent être constitués d’aliments, de poils ou de bile 
  • Perte de poids récente, plus probable en cas de gastrite chronique 
  • Appétit faible 
  • Augmentation de la soif 
  • Douleur abdominale 
  • Diarrhée 
  • Changement de comportement, comme devenir hyperactif 

Causes de gastrite chez le chat 

La gastrite peut survenir pour une simple raison, comme un excès de nourriture, ou de causes plus complexes.
Les causes sont nombreuses, mais voici les principales :

  • Excès de nourriture, nourriture avariée
  • Vers, comme les ascarides (ascaris)
  • Infections, notamment avec l’helicobacter
  • Allergie alimentaire
  • Corps étrangers, tels que cheveux ou objets non digestibles
  • Pancréatite
  • Maladie du foie
  • Maladie rénale
  • Syndrome rénal
  • Syndrome inflammatoire de l’intestin
  • Glandes thyroïdiennes hyperactives Dommages causés à la paroi de l’estomac par les médicaments

Diagnostic de la gastrite chez le chat

Dans les cas de gastrite aiguë chez un chat qui, autrement, se porte bien, le vétérinaire peut choisir de traiter le symptôme (vomissements) plutôt que d’établir un diagnostic définitif. Toutefois, si le problème persiste au-delà de 24 heures, un diagnostic peut s’avérer nécessaire. Il s’agit notamment d’effectuer des tests sanguins de dépistage pour vérifier le fonctionnement des organes et rechercher les signes d’une maladie systémique pouvant causer des vomissements. Les résultats de ces tests peuvent orienter le clinicien dans une direction particulière, par exemple en effectuant des tests sanguins diagnostiques de pancréatite, de maladie hépatique ou rénale. L’analyse des selles est utile si l’on soupçonne une charge d’ascarides dans l’estomac. Si ces tests reviennent à la normale, le vétérinaire peut utiliser des techniques d’imagerie telles que l’échographie ou la radiographie pour vérifier la présence de corps étrangers dans l’intestin ou de tumeurs. Si ces résultats ne sont pas concluants, l’inspection de la paroi intestinale avec un endoscope est utile et facilite la biopsie endoscopique. Dans les cas les plus complexes, des biopsies sur toute l’épaisseur de la paroi de l’estomac peuvent être nécessaires afin d’établir un diagnostic. Cela permet à un histologiste d’examiner un échantillon de tissu au microscope et d’identifier la nature de la pathologie. 

soigner la gastrite chez le chat

Traitement de la gastrite chez le chat 

Pour la gastrite aiguë légère, le vétérinaire peut prescrire des médicaments antiacides ou anti-inflammatoires. Le fait de ne pas manger pendant 24 heures permet à l’estomac de se reposer et à l’inflammation de s’estomper. De plus, si l’on soupçonne que les boules de poils sont une cause d’incitation, un brossage régulier du chat aide à prévenir la récidive. En cas d’allergie alimentaire, le changement de régime alimentaire pour une alternative hypoallergénique qui évite les allergènes déclencheurs peut entraîner une résolution complète des symptômes. Si un corps étranger est identifié, l’intervention chirurgicale visant à retirer l’objet incriminé devrait permettre de résoudre les signes. Lorsqu’un organisme causal est identifié, comme les vers ascarides ou la bactérie hélicobacter, un vermifuge ou une antibiose spécifique aide à résoudre le problème. Dans de nombreux cas, la prise en charge de l’affection sous-jacente, comme une maladie rénale ou hépatique, aide à maîtriser la gastrite. Le vétérinaire peut également prescrire des médicaments comme le sucralfate pour protéger la paroi de l’estomac ou l’oméprazole pour réduire la production d’acide. Ceci dans le but de fournir des conditions plus propices à la cicatrisation de la paroi de l’estomac. Une fois que les symptômes disparaissent, le médicament peut être retiré lentement, le propriétaire surveillant attentivement les signes de récidive.

Comment prévenir la gastrite chez le chat ?

En ce qui concerne la santé de nos animaux de compagnie, nous devons toujours garder à l’esprit l’adage selon lequel « mieux vaut prévenir que guérir ». Pour prévenir le développement de la gastrite chez votre chat, n’oubliez pas de suivre les conseils ci-dessous :

Une bonne nutrition

Il est essentiel d’offrir à votre chat une alimentation équilibrée et d’excellente qualité. Il est également très important de respecter la quantité de nourriture appropriée à sa taille et à son âge. En plus de retirer les aliments interdits de son alimentation, n’oubliez pas de ne pas offrir de nourriture humaine épicée ou d’aliments difficiles à digérer à votre chat.
Soins à domicile : évitez de laisser des ordures ou des déchets à la portée de votre chat. Organisez votre maison de façon intelligente, en évitant l’accès aux produits de nettoyage, pesticides, médicaments et autres produits qui peuvent être utiles à votre animal.

Contrôler les influences extérieures

De nombreux chats ont l’habitude de marcher seuls à l’extérieur, mais cette errance présente un risque sérieux pour leur santé. Outre le risque de consommer des aliments en mauvais état ou des substances toxiques, ils peuvent également être infectés par de nombreuses pathologies, que ce soit lors de combats de rue, lors de rapports sexuels ou par contact direct avec des agents pathogènes.

Médecine préventive

Tous les chats doivent consommer des médicaments préventifs adéquats tout au long de leur vie. Par conséquent, n’oubliez pas de faire des visites périodiques chez le vétérinaire tous les 6 mois, de respecter les rappels de vaccination et les vermifuges périodiques, et de toujours garder votre animal stimulé physiquement et mentalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.