Comment monter son cabinet de vétérinaire ?

Créer une entreprise signifie effectuer certaines démarches. Sur Internet, les formalités sont généralement allégées. Les vétérinaires diplômés peuvent choisir de monter leur propre cabinet vétérinaire.

veterinaire

Implanter un cabinet vétérinaire

L’emplacement du cabinet vétérinaire est un choix qui dépend d’une analyse de la concurrence et de la situation géographique. Chaque cabinet a besoin de plusieurs zones destinées aux clients : l’accueil, des salles de consultations pour les animaux (radiologie, examens…) et de zones de préparation aux soins, destinées au personnel de l’établissement.

D’autre part, les vétérinaires qui souhaitent s’installer devront financer leur implantation. Il s’agit donc de réunir les fonds nécessaires aux dépenses matérielles nécessaires à l’exercice de leur activité. Pour cela, ils peuvent se tourner vers les investisseurs tels que les banques. Enfin, s’ils choisissent de reprendre un cabinet, il ne faudra pas négliger les coûts liés au rachat : parts de la société, équipements ou encore, portefeuille client. À cela peuvent être ajoutés des coûts de construction, de rénovation, d’études, de réalisation, d’honoraires et de financement. Créer un cabinet vétérinaire revient à créer une entreprise à part entière.

Choisir une structure juridique

En règle générale, les petits cabinets vétérinaires exercent en tant que Société Civile de Moyens (SCM) ou comme Société Civile Professionnelle (SCP). Les vétérinaires ruraux sont plus souvent amenés à exercer à titre individuel, même s’ils peuvent aussi le faire en tant que société. A ce titre, il est d’ailleurs essentiel de prévoir l’édition de certains documents : extrait d’acte de naissance, déclaration de non-condamnation, etc.

Pour s’installer, il est plus simple de choisir l’option d’exercice individuel : aucun statut n’est à rédiger et il n’y a pas besoin de s’accorder avec d’éventuels associés. Néanmoins, le développement de l’activité est assez restreint. D’autre part, les sociétés civiles permettent la création de structures plus importantes. Les associés choisissent généralement de mettre leurs moyens matériels en commun afin de se développer et partagent les bénéfices. Si cette option est plus contraignante, elle permet d’offrir des services supplémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.